samedi 16 mai 2015

lundi 11 mai 2015

Des nouvelles en demi-teintes de Charlus


Pour l'instant, il ressemble à ça, ce qui est encourageant. Ce qui l'est moins, encourageant, c'est que la parvovirose s'est abattue sur la portée. Lui n'est pas encore atteint, aux dernières nouvelles, mais déjà deux de ses frères et sœurs en sont morts. Même si l'épidémie de peste se résolvait au mieux, son arrivée chez nous en serait de toute façon retardée d'au moins une semaine. Tiens le coup, on te garde ton panier au chaud – Sursum corda.

vendredi 1 mai 2015

Charlus

Je vous présente Charlus qui sera parmi nous mi-mai. Un petit Guadeloupéen, sa mère est un chien créole et son père un inconnu. Ce sera donc une surprise ! Nous avons pris le plus calme et le plus gros de la portée bien sûr. 


lundi 8 décembre 2014

Les mésanges du Québec ne sont pas des sauvages


En tout cas, elles ne le sont pas avec Gaston ni Maléna. Ou alors, elles avaient vraiment très faim…


samedi 18 octobre 2014

Le chat, la lampe, la poupée et les jeunes mariés


En venant, pour la première fois, s'installer à cette place, Golo s'imagine avoir eu une idée lumineuse et en avoir dans le buffet ; d'ailleurs, c'est peut-être le cas.

mercredi 9 juillet 2014

Des bestioles très agitées…


Si tout le monde continue à prendre ses aises dans le salon de télévision, il va bien falloir se résoudre à installer le poste au sous-sol ; ou dans le jardin, les jours de beau temps…

lundi 23 juin 2014

Sept ans et demi de malentendu…



Il y a sept ans et demi, Boulou, le chat gris que l'on voit ici, vivait dans la maison ; plus exactement dans le panier de Swann que, quatre ans plus tôt, il avait adopté pour sa mère, à peu de chose près. Ensuite… Mais je m'aperçois que j'ai déjà raconté ce qui est arrivé, dans le billet mis en ligne juste au-dessus : les gâteux de mon âge perdent parfois la mémoire.

Les choses progressent désormais chaque jour, c'est le sujet de ce billet. Le tout petit chat gris est devenu ce monstre obèse ; il a surtout décidé, depuis la disparition de Swann et d'Elstir, de redevenir un gentil animal domestique plutôt que le taré complet qu'on nourrit depuis un septennat. Après nous avoir boudé sept ans et demi à cause de Bergotte, il vient de devenir ami avec Bergotte. Sept ans et demi, c'est entre le tiers et la moitié de sa vie, qu'il aura donc passés au sous-sol. Depuis deux ou trois jours, il commence à réexplorer la maison. Et, dès qu'il voit Bergotte couchée, il marche sur elle et vient frotter son museau contre sa truffe.

Les chats sont vraiment des cons.