mardi 18 mai 2010

Elstir se prend pour Balmeyer (titre réservé aux happy few...)

Il y avait déjà un petit bout de temps que nous n'étions pas allés déposer quelque obole chez le vétérinaire de Saint-Aquilin. Nous y fûmes donc hier, Elstir ne cessant de se gratter et présentant d'intéressantes plaques rouges sur le ventre, en particulier autour des couilles qu'il n'a plus. Verdict : allergique aux morsures de puces. Puces dont la praticienne n'a du reste pas trouvé trace dans son pelage, mais bon. Monsieur Biche a tout de même eu droit à sa piqûre anti-inflammatoire, laquelle l'a transformé en une sorte de Zébulon en surdose durant toute la soirée. Ce matin, il va mieux, de ce point de vue. En revanche, j'ai eu l'honneur et l'avantage de devoir, au réveil, ramasser son dîner d'hier, reconverti en vomi. Tout à l'heure, Catherine s'est chargée de faire la même chose avec son petit-déjeuner (celui du chien, ne nous méprenons pas). Voilà donc Elstir à la diète et au Smecta, lequel médicament se présente sous forme de sachet contenant une sorte de bouillie blanche relativement liquide. Vous avez déjà essayé de faire avaler le contenu d'un sachet de Smecta à un chien récalcitrant ? Ce n'est pas exactement un passe-temps comme un autre...

22 commentaires:

  1. Une "bouille blanche" ? C'est bien Balmeyer !

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas, corrigé : )
    Je précise que je viens de préparer du Smacta en gélatine. Saupoudré de fromage râpé, je pense que Môssieur Biche daignera l'avaler.

    RépondreSupprimer
  3. Oui, effectivement, je me demande quelle est cette histoire de puce, parce que pour le reste (le smecta), je ne vois pas de quoi vous voulez parler, dans la mesure où le repas légèrement périmé de Nicolas aurait pu en être éventuellement la cause, aussi, mais cela est inutile de le dire puisque de toute façon, il n'y a pas lieu de trouver des excuses à un évènement imaginaire, et de toute façon excusable, puisque cela arrive à tout le monde.

    RépondreSupprimer
  4. Oui mais Elstir n'a pas vomi dans la voiture de la belle-mère de Dorham (ou sur son pantalon à la terrasse de la Comète).

    Je sens que les commentaires vont dégénérer ici. Pourvu que Suzanne ne se pointe pas, on va se faire engueuler.

    RépondreSupprimer
  5. Oh... pauvre petit père !
    J'espère que très bientôt, vous viendrez nous donner de bonnes nouvelles d'Elstir, avec photo à l'appui, la tête dans sa bonne gamelle de croquettes.
    Heuu... c'est quoi le Smecta comme remède ?

    RépondreSupprimer
  6. Juliette, pour une fois c'est la même chose pour les chiens et les humains. Une sorte de plâtre pour l'estomac irrité. Il va mieux, il semble avoir des envies de gamelle... le pauvre, il ne pourra manger que demain matin.

    RépondreSupprimer
  7. Aie... pardonnez-moi cette ignorance sur le sujet Catherine. De là à dire que je n'ai jamais eu l'estomac irrité...

    RépondreSupprimer
  8. Balmeyer est allergique au Smecta?

    RépondreSupprimer
  9. Ou alors Balmeyer n'a plus de couilles...

    RépondreSupprimer
  10. Ah ! le coup de l'allergie aux puces .... le vétérinaire dit la m^me chose pour Chatouille ! (pas l'ombre d'une puce ici non plus )

    RépondreSupprimer
  11. Juliette, sans ma petite sœur, je n'en saurais rien non plus...
    Véron, ce serait quoi, d'après toi ?

    RépondreSupprimer
  12. Juliette,

    Qu'est-ce qu'il dit le véto pour la ch'touille ?

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas, ça va ce matin ? Pourquoi vous en prendre à Juliette ? Allez, dodo...

    RépondreSupprimer
  14. Ben quoi ? Faut bien rigoler !

    RépondreSupprimer
  15. Arg, mon avant dernier commentaire s'adressait à Véron, pas à Juliette. C'est de votre faute, Catherine...

    RépondreSupprimer
  16. Je comprends mieux ! Et pourquoi, c'est de ma faute ?

    RépondreSupprimer
  17. Je suis de bonne humeur, j'explique : j'ai reçu un mail pour le commentaire de Véron à 8h04 alors que j'étais dans le métro (vive l'iPhone) et je me suis dit, immédiatement, je cite "tiens ! dès que tu te seras au boulot, il faut que tu répondes en parlant de ch'touille". Et j'ai oublié. Et c'est votre commentaire, où vous vous adressez à Juliette, que je me suis rappelé que j'avais une connerie à raconter.

    RépondreSupprimer
  18. "c'est votre commentaire que je me suis rappelé" : côté français, ça ne s'arrange pas, chez moi...

    RépondreSupprimer
  19. Surtout que le chat de Véron s'appelle Chatouille. Vous ne pouviez rater ça ! Bonne journée au boulot.

    RépondreSupprimer
  20. Nicolas , je ne reçois pas de mail lorsque vous commenter chez Catherine ...je ne prends pas le métro , non plus .

    RépondreSupprimer
  21. Véron,

    "Sérieusement", vous devriez créer un compte chez google/blogger, ça vous simplifiera la vie de commentateur et vous pourrez vous abonner pour recevoir des mails.

    Quant au métro...

    RépondreSupprimer