jeudi 26 juillet 2012

Si, si, je suis carnivore ! Vraiment, l'es-tu ?


Il existe des chiens difficiles, limite chichiteux, presque aussi pénibles que des chats : Balbec était comme ça. Il en est d'autre pour qui “tout fait ventre”, comme dirait ma mère. C'est le cas d'Elstir. Mais on sent bien que, pour lui, aucune nourriture n'est savoureuse comme celle qui semble échapper des mains de sa maîtresse pour venir choir à portée de mâchoires, sur le carrelage de la cuisine – fût-ce une feuille de laitue. Je me demande si ce chien ne serait pas un peu con, parfois.

12 commentaires:

  1. Ah, la "meute des gâteux", pas mise à jour suffisamment selon moi...
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, ça, bien d'accord!
      :((

      Le Golomane.

      Supprimer
  2. Mon chat aime les épluchures de carotte et les graines de potiron...

    RépondreSupprimer
  3. Sirius mange radis et glaçons. Rémi a essayé les cornichons mais là non, ça ne passe pas.

    RépondreSupprimer
  4. Robert Marchenoir27 juillet 2012 à 21:31

    Bonjour, ici la police de la déco.

    Le chien bouffe bien ce qu'il veut, mais qu'est-ce que foutent ces trois carrelages les uns à côté des autres ? Il y a des gens qui ont disparu dans des goulags pour moins que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marchenoir, va te faire voir chez les Grecs !

      Supprimer
  5. Ah. Voilà un gars qui se prétend libéral et qui voudrait empêcher les Goux d'avoir un carrelage à chier.

    RépondreSupprimer
  6. Putain d'Adèle, Marchenoir et Nicolas, si vous continuez à me faire chier sur ce blog-là, vous allez vous retrouvez ensemble à la maison, et sans le savoir à l'avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut rigoler, non ! Et n'accusez pas Bob alors que c'est moi qui ai raconté une connerie.

      Supprimer
    2. Il n'empêche que votre carrelage...

      Bob a raison. Le Président du Présidium du Soviet Suprême me le confirme.

      Supprimer