samedi 11 mai 2013

Swann au pied du mur


“Privilège” de l'âge (on connaît ça aussi, nous autres…), Swann a désormais droit à une promenade pour lui tout seul, parce qu'il n'est plus capable d'aller aussi loin qu'Elstir et Bergotte. C'est-à-dire qu'il serait sans doute capable d'aller aussi loin, mais sa maîtresse s'exposerait alors à faire le trajet du retour avec soixante kilos de chien sur les bras : merci bien.

Et ce n'est pas la peine de nous regarder comme ça : non, on n'ira pas plus loin que le tournant de la rue !

6 commentaires:

  1. 60 kilos ? C'est tout ? Et avec le nombre de fois qu'elle te (vous...) ramene bourré ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours, des fois je te le laisse !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Un regard plein d’amour, de confiance et de gentillesse. Oui.

      Supprimer
  3. Nicolas.... la Dame a raison.


    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/12/07/bientot-quand-je-serai-bourre-cest-mon-chien-qui-me-reconduira/

    Plus de problèmes en sortant de la Comète..

    L'imprécateur

    RépondreSupprimer
  4. M'enfin, c'est pourtant simple : les deux autres chiens le ramèneront en tirant une petite cariole. Et comme ça il n'est pas privé de promenade.

    RépondreSupprimer